Maroc - Zagora

Pourquoi Zagora ?

Zagora est une ville du Maroc. Elle est située dans la région de Drâa-Tafilalet dans le Sud marocain et est entourée de quelques belles kasbahs anciennes autour desquelles les bergers conduisent leurs moutons.

En 2004, à l’initiative des membres du Conseil d’Administration, Anne Lescure (Sabatié), claire Jamet, Jean Gallet, Jean Pierre Sournia et Michel Houet sont partis à la rencontre du Dr Zouhaïr Sidki, ancien médecin de la commune de Tazarine, afin de poser les premières pierres d’une caravane médicale dans la province de Zagora.
A l’issue de cette pré-mission, 115 bénévoles d’ESF prenaient la route du sud en mars 2005 pour la 1ère mission médicale et humanitaire de ZAGORA.

missionsZagora-Pole-Ergo
Les missions de chirurgie dentaire

missionsZagora-Pole-DentisteHistoriquement, ESF a toujours compté des chirurgiens-dentistes parmi ses membres. Cela a permis à l’association de réaliser de nombreuses missions.
Les chirurgiens-dentistes sont en binôme avec des assistantes dentaires, professionnelles ou non, amicalement appelées « les bichettes ».

  • Exercer sa spécialité avec ESF : Comme pour les autres spécialités, chaque praticien se doit  d’être diplômé d’état et inscrit à son ordre respectif.
  • Les équipes de soins : Elles sont toujours constituées de plusieurs dentistes et assistantes avec un idéal de trois praticiens et trois assistantes.
  • Le matériel : Chaque praticien se doit d’apporter sa petite instrumentation chirurgicale bien que l’association soit équipée d’un minimum, et le consommable est drainé auprès des fournisseurs des praticiens en activité durant toute l’année d’où l’importance de la participation de tous durant les journées de tri.
  • Les conditions de travail : Elles sont souvent  très précaires , pas d’électricité, pas d’eau, des salles parfois assez exiguës, mais les responsables d’ESF travaillent très  en amont, avec les associations locales, pour  adapter les locaux à l’accueil de la caravane médicale. Cette collaboration est un point essentiel pour la réussite des missions, tant pour les membres d’ESF (médicaux et logistiques)  que pour la population  de la région concernée.
  • Les objectifs  sont de lutter contre les affections bucco-dentaires des personnes n’ayant pas ou très difficilement accès aux soins de ville. Aucun acte prothétique n’est pratiqué.
  • Les actes chirurgicaux comme les extractions dentaires sont toujours les plus nombreux. Leur mise en œuvre est simple et les résultats immédiatement efficaces sur la douleur et les risques de  complications infectieuses, permettant aux patients de moins souffrir d’affections ORL durant les périodes hivernales  et d’arriver à une économie de santé.
  • Les patients sont bien sûr soignés sous anesthésie, et le matériel aseptisé.
  • La prévention bucco-dentaire primaire, qui est la discipline clé pour l’amélioration à long terme de l’état bucco-dentaire des populations n’est pas oubliée.
    Les chirurgiens-dentistes de l’association ont informé  chaque année jusqu’à 2300 enfants scolarisés autant dans les lieux les plus reculés qu’en banlieue des zones urbaines.
    Lors de ces missions qui nécessitent de communiquer avec les populations locale, nous avons de nombreuses fois réussi  à entraîner avec nous  les chirurgiens-dentistes marocains, des partenaires commerciaux et même institutionnels comme le ministère de la santé du royaume
    Grâce aux moyens matériels et humains de l’association  et de ses partenaires, nous avons transformé, au bout du monde, des classes en salles de cinéma pour la prévention collective, nous permettant de sensibiliser et de  former les enseignants au problème de l’hygiène bucco-dentaire.
    Conjointement aux vidéo projections se déroulent dans ces missions de prévention des ateliers pratiques d’apprentissage du brossage avec une distribution de kits d’hygiène bucco-dentaire.
    Le dépistage systématique et anonyme des écoliers qui peuvent ensuite, selon les cas, se faire soigner par les praticiens bénévoles de l’association.
  • La  pratique de soins conservateurs, le plus difficile à mettre en œuvre par l’association, ne concerne pas toute la palette des soins de ville car la technicité des actes nécessite un équipement  bien trop lourd et une présence pour le suivi des patients sur plusieurs semaines
    Cependant, lorsque l’occasion se présente, nous réalisons des soins simples comme les détartrages,  les scellements de sillons et les petites obturations en suivant les recommandations de l’OMS dans ce domaine.

Les missions des chirurgiens-dentistes ont toujours remporté auprès des bénéficiaires un inestimable succès, encourageant l’association à persister dans ce domaine de compétence.
Soyez les bienvenus; rejoignez- nous dans cette aventure humaine passionnante et enrichissante.

mission-zagora-012
Les missions du pôle Ergo

Ce pôle ESF a été mis en place en 2003 à Errachidia par une ergothérapeute bénévole, aidée par une religieuse d’Errachidia. En 2004, devant l’ampleur des besoins, cette activité a été reconduite, avec l’aide, également d’une infirmière ESF.
En 2005, c’est à Zagora, en partenariat avec une association locale très active, l’APHZ (association pour les personnes handicapées de Zagora) que cette activité continue à se développer. La délégation à la Santé de Zagora  délègue 2 kinésithérapeutes hospitaliers pour coopérer avec l’ergothérapeute et l’infirmière, et les membres du croissant rouge apportent une aide logistique. Les chauffeurs routiers ESF participent à la réparation et à l’adaptation des fauteuils roulants.
Depuis, l’équipe n’a cessé de s’étoffer.
Actuellement, ce sont environ 15 bénévoles qui constituent chaque année cette équipe. Ergothérapeutes, kinésithérapeutes, infirmières, mécaniciens, chauffeurs/logisticiens.

Préparation de la mission :

Tout au long de l’année les partenaires de ESF collectent du matériel orthopédique (Fauteuils roulants mécaniques et électriques, chaussures orthopédiques, cannes, déambulateurs, chaises garde-robe, orthèses etc.)
Ce matériel est conditionné par l’équipe lors de samedis « tri » à l’entrepôt. Il est transporté en camion mis à disposition par des entreprises partenaires.

Localement, l’APHZ gère l’organisation logistique (inscriptions des patients, recherche de traducteurs, aménagement des locaux, suivi des patients etc.)

Réalisation de la mission :

Ce pôle s’inscrit dans la convention de partenariat entre le Ministère de la Santé au Maroc, la délégation à la Santé de Zagora et ESF.
L’objectif est essentiellement d’ « améliorer les conditions de vie, et la situation orthopédique des personnes en situation de handicap ».

Après 2 jours passés à décharger le camion, à préparer des salles de consultations, à déconditionner et ranger le matériel, à coordonner le travail à venir avec les bénévoles de l’APHZ et les traducteurs, les consultations peuvent commencer.
L’APHZ gère l’accueil des patients inscrits, et leur donne un numéro de passage, et une fiche de consultation qui sera renseignée par les praticiens, puis archivée par l’APHZ.

Ces patients sont vus en consultations par une équipe constituée, dans un but d’efficacité, d’un ergo, d’un kiné, d’une infirmière, et si nécessaire, d’un mécanicien. La famille est impliquée, pour assurer la suivi de ces soins.
Le matériel d’orthopédie distribué sera adapté à la pathologie par un mécanicien, sur les préconisations des praticiens, afin que le patient reparte le jour même avec son matériel.
Un poste de soin est installé pour permettre aux infirmières de recevoir les patients qui le nécessitent.
Une étuve est apportée de France pour réaliser des orthèses en thermoformables.
Un pédiatre intervient les derniers jours pour les petits patients présentant des symptômes complexes.

Chaque année, le pôle ergo reçoit ainsi environ 350 patients. Certains reviennent chaque année, ce qui permet de suivre leur évolution.

Entre 2 missions, l’APHZ prend le relai et dispose du matériel de base laissé par ESF (fauteuils roulants, cannes et chaises gardes robes).
Les kinés hospitaliers de Zagora suivront en rééducation les patients dépistés.
Des liens d’amitié très forts se sont noués depuis toutes ces années entre les bénévoles des 2 associations, avec les traducteurs, et avec les acteurs locaux, et c’est toujours avec un grand plaisir que nous les retrouvons.